Une autre question ?
Écrivez-nous à :

hello@agricool.co

Quelle est notre mission ?

Notre mission est de rendre accessible à tous les fruits et légumes excellents et sans pesticide.

Quel est votre cœur d’activité ?

Notre solution consiste à transformer des containers pour créer à l’intérieur un paradis pour fruits et légumes (meilleure lumière, meilleur qualité d’air, meilleure irrigation etc.). Nous pouvons ainsi cultiver de manière 120 fois plus productive qu’en pleine terre, sans pesticide, en consommant 90% moins d’eau et de nutriment, et en ne travaillant qu’avec des énergies renouvelables. Nous démarrons par les fraises et pourrons bientôt cultiver tous types de fruits et légumes.

Quelle est la date de création d’Agricool ?

Nous avons commencé à développer notre projet en 2015.

Bercy, vous y êtes jusqu’à quand ?

Le cooltainer de Bercy a été notre premier emplacement. C’est pour nous un lieu emblématique. Pour le moment nous prévoyons d’y rester au moins jusqu’à fin 2018.

Quelle variété de fraises produisez-vous ?

Pendant notre année de R&D nous avons réalisé une grande partie de nos tests avec de la Darselect. Nous testons également régulièrement de nouvelles variétés dans le but de trouver celles qui auront le meilleur goût.

Faut-il laver les fruits avant de les manger ?

De manière générale, effectivement c’est un réflexe à adopter. La plupart des fruits et légumes qui sont consommés actuellement ont été traités avec des pesticides. Pour ce qui est des fraises Agricool, ce n’est pas la peine de les laver puisqu’elle n’ont côtoyé aucun pesticide.

Prévoyez-vous de faire d’autres fruits et légumes ?

La fraise est un des fruits préférés des français, mais c’est aussi un des plus compliqués à produire. C’était un challenge que nous avions envie de relever. Dès que nous aurons fait nos preuves, nous pourrons nous pencher sur de nouvelles variétés de fruits et légumes. Stay tuned !

Vos fraises sont-elles bonnes ?

C’est tout l’objectif de notre projet : nous voulons retrouver le goût des fruits et légumes de notre enfance. Nous avons donc développé un environnement idéal pour que les meilleures variétés de fraises puissent pousser juste à côté de chez nous. Nous prenons le plus grand soin de nos fraises et mettons tout en oeuvre pour qu’elles soient exceptionnelles.

Vos fraises sont-elles bio ?

Pour avoir le droit d’utiliser cette appellation il faudrait que l’on produise avec de la terre, ce qui n’est pas le cas. Mais ce qui compte pour nous ce n’est pas d’avoir une appellation, c’est uniquement de pouvoir proposer des fruits et légumes excellents, sains et accessibles à tous.

Qu’en est-il de la saisonnalité ?

Nous allons vous raconter une petite anecdote. Un jour nous avons demandé à un producteur de fraises quelle était la saison des fraises. Il nous a répondu que sa saison était de mars a octobre. Nous lui avons alors demandé la saison des fraises pour son père. Il nous indiqué mai/juin. Nous lui avons alors ajouté que dans 10 ans cela serait janvier à décembre. Finalement, que veut dire la saisonnalité? Pour nous ce qui est important c’est de produire, en respectant la planète, des fruits et légumes excellents, sains (sans pesticides). Agricool est de saison, toute l’année 😉

Comment distribuez-vous vos fraises ?

Notre volonté est de réduire les transports et de créer un lien de proximité entre les Cooltivateurs et les consommateurs. Dans un premier temps nous allons distribuer en direct, devant chacun de nos Cooltainers.

Que faites-vous des agriculteurs locaux ?

Agricool vient comme une solution complémentaire au travail des agriculteurs locaux. Nous créons ainsi de nouveaux emplois, et offrons une nouvelle attractivité à un métier qui en a tant perdu ces dernières années. Notre volonté est de remplacer les fruits et légumes industriels qui viennent de trop loin. Mais non nous ne remplacerons jamais les agriculteurs locaux qui font l’effort de produire des fruits et légumes de qualité.

Est-ce facile de devenir Cooltivateur ?

C’est tout l’objectif ! Nous voulons que chacun puisse devenir Cooltivateur et ainsi produire partout des fruits et légumes excellents. Rassurez-vous, il n’y aura donc pas besoin de bac + 5 en dégustation de fraises. Dès que nous seront prêts à déployer notre solution, nous proposerons une formation pour devenir de véritables experts et être capables de gérer les Cooltainers d’une main de maître.

Combien faut-il de Cooltainers pour avoir un revenu décent ?

Libre à chacun de choisir ce qui lui convient le mieux. Mais d’après nos calculs, une ferme de 5 Cooltainers pour 3 Cooltivateurs sera la solution idéale pour un travail à temps plein et dans les meilleurs conditions.

Faut-il des compétences techniques pour devenir Cooltivateur ?

Il n’y a pas besoin de background particulier et c’est tout l’avantage de notre projet. Les Cooltivateurs auront une courte formation dans nos bureaux pour se familiariser avec ce nouveau métier. En l’espace de quelques jours ils pourront gérer l’ensemble de la production, de la récolte et de la distribution.

Si on veut devenir Cooltivateur, est-ce à nous de trouver l’emplacement du Cooltainer et le réseau de distribution adapté ?

Nous nous occupons en amont de tout ce qui est recherche d’emplacement et mise en place d’un réseau de distribution adapté. Le Cooltivateur démarre donc son activité avec une solution clé en main.

Combien cela coûte de devenir Cooltivateur ?

Nous voulons que le métier de Cooltivateur soit accessible à tous en terme de formation et de coût. Nous proposerons un système de financement en leasing pour faciliter l’accès à notre technologie innovante.

Vos fraises sont-elles aussi riches que celles produites en pleine terre ?

Pour avoir des fruits et légumes riches, cela nécessite trois choses : des variétés qui ont du goût, des conditions de culture parfaitement maîtrisées et une récolte à maturité. Nous avons combiné ces 3 points. Nous réalisons des analyses régulières (en interne et via des laboratoires externes) pour analyser la qualité nutritionnelle de nos fraises. Vous pouvez découvrir les résultats de ces analyses sur notre compte Medium !

Comment sont nourris les plants ?

Ils sont irrigués grâce à un circuit fermé dispensant eau et nutriments. Le circuit fermé permet de gérer la consommation de nutriments de façon très précise. Tout est consommé par la plante (pas de pollution des sols), et on peut économiser 90% de nutriments.

Et le soleil dans tout ça ?

Nous avons des LED qui recréent le spectre de lumière idéal au bon développement de la plante.

Comment gérez vous la pollinisation ?

Nous avons des ruches directement installées à l’intérieur des Cooltainers. Nos bourdons viennent donc polliniser les fraisiers au moment opportun.

Y’aura-t-il des contrôles qualité sur le produit afin de voir si il y a des traces de produits chimiques ?

Notre volonté est de produire des fruits et légumes d’excellente qualité. Pour nous en assurer, nous réalisons à chaque étape de la production des tests en interne et en externe afin de nous assurer que tout se déroule comme il le faut.

Pourquoi avoir fait le choix de produire dans des containers recyclés ?

C’est là toute l’histoire d’Agricool. Quand on a commencé à réfléchir à ce projet, il y avait dans la cour de la ferme des parents de Gonzague un container. On s’est dit que ça serait top de l’utiliser pour faire nos tests. On s’est très vite rendu compte que c’était le lieu idéal pour produire les fruits et légumes de demain. C’est un format standard qui nous permet de réaliser des économies d’échelle et de produire localement. C’est par ailleurs écologique puisque nous réhabilitons des containers maritimes usagés.

Qu’en est-il des éventuels branchements?

Nos Cooltainers ont simplement besoin d’être connectés au réseau eau et d’électricité de la ville.

En quoi êtes-vous innovant ?

La technologie a longtemps été l’alliée de l’agriculture. Aujourd’hui, nous avons décidé d’aller encore plus loin et de l’utiliser pour maîtriser l’ensemble du processus de production. Nos cooltainers sont 100% connectés et peuvent analyser en direct l’ensemble des données. Nous avons créé la première ferme urbaine capable de s’auto-gérer.

Est-ce possible de tout gérer à distance ?

Nos Cooltainers sont équipés de capteurs permettant de voir en direct ce qu’il se passe à l’intérieur. Nous collectons plus de 150 points data par seconde ! Les capteurs sont également reliés à un système permettant de piloter à distance une grande partie des paramètres, notamment via une application créée sur mesure par notre équipe de développeurs.

Pourquoi le choix des lumières LED ?

C’est une solution idéale pour plusieurs raisons. Elles ont une précision extrême qui nous permet d’avoir un contrôle optimal de la lumière. Elles sont moins consommatrice quand on regarde le ratio électricité consommée et lumière créée. Pour finir, elles sont également moins créatrices de chaleur.

Combien êtes-vous capable de produire ?

Grâce à un système en culture verticale, nous avons une densité de plantes plus importante qu’une agriculture en pleine terre. Nous pouvons également produire toute l’année et optimiser les rendements. Nous produisons ainsi sur une surface de 30 m carrés l’équivalent de ce que produit l’agriculture traditionnelle sur 4000 mètres carrés de pleine terre.

Serait-il possible d’envisager des Cooltainers sans électricité ?

Tout est imaginable. Pour le moment nous nous focalisons sur la production en elle-même des fruits. Mais nous gardons un oeil attentif sur toutes les nouvelles technologies et les solutions que nous pourrions implémenter.

Produire en aéroponie c’est bien ?

Le problème actuel est justement que les fraises ne peuvent plus être produites en pleine terre, surtout si l’on souhaite cultiver localement. Nous perdons 26m2/sec de terre agricole en France et la population augmente. On se retrouve ainsi avec une multiplication de fraises produites de manière intensive, importées à 75% d’Espagne et du Maroc. Nous utilisons un système en aéroponie car il permet d’optimiser la consommation d’eau et de nutriments et de rendre caduque l’utilisation de pesticides.

Travaillez-vous avec des engrais chimiques ?

Nous travaillons avec des engrais synthétiques en circuit fermé (90% moins d’utilisation) et investissons beaucoup dans les études pour développer de nouvelles solutions. Nous travaillons actuellement sur un système de bioponie. L’objectif étant de travailler sur le développement de nutriments 100% organiques.

Pourquoi ne pas utiliser de terre ?

Nous utilisons très peu de surface au sol pour produire les fruits et légumes, 120 fois moins pour être exact. C’est autant de fois plus de terre disponible pour replanter des forêts, et faire respirer nos terres devenues parfois trop intensifiées. Par ailleurs, travailler avec la terre aurait été synonyme pour nous de nombreux allers-retours inutiles avec des camions de terre de la campagne à la ville, ce qui écologiquement est un non-sens. C’est en effet une ressource précieuse et nous sommes heureux de pouvoir la préserver.

Quelle est la quantité d’énergie nécessaire à la production de ces fraises?

Notre technologie évolue rapidement, il est donc difficile aujourd’hui de donner un chiffre représentatif. Quoi qu’il en soit, nos ingénieurs incluent dans chacun des sujets de recherche et développement la dimension énergétique, dans le but de réduire la consommation du Cooltainer au minimum. Dès que nous aurons assez de recul sur le sujet, nous vous communiquerons les chiffres associés.

Comment réduisez-vous la consommation d’eau ?

Nous fonctionnons en circuit fermé et réutilisons l’humidité présente dans l’air, ainsi rien n’est perdu : pas d’évaporation, pas d’infiltration dans le sol, rien. Tout va dans les fraises.

Comment comptez-vous alimenter vos Cooltainers ?

Depuis le début, nous avons fait le choix de nous alimenter uniquement en énergies renouvelables.

Utilisez-vous des produits chimiques ?

Dans le Cooltainer, les fraises poussent dans un environnement protégé. Nous n’avons donc pas besoin d’utiliser de pesticide. Nous utilisons aussi des nutriments pour la plante, qui sont produits de manière synthétique. Nous en consommons 90% moins que dans l’agriculture en pleine terre.

Utilisez-vous des OGM ?

Nos fruits et légumes sont garantis 0% OGM.

Comment arrivez-vous à réduire les transports ?

Nos Cooltainers sont implantés au plus près du consommateur, directement en centre ville. Nous évitons ainsi les 1500 km parcourus en moyenne par nos fruits et légumes aujourd’hui en Europe. Selon les espaces disponibles nous pourrons ensuite produire en périphérie des villes, à condition d’être à 20km maximum du consommateur.

Wahou !

Génial ! Vous aussi vous croyez qu’il est possible d’inventer dès aujourd’hui l’agriculture de demain ? Rejoignez notre communauté. Inscrivez-vous à notre newsletter.

Hello ! On souhaitait vous informer que notre site utilise des cookies comme Google Analytics pour suivre le trafic de notre site.
En continuant sur Agricool vous acceptez l'utilisation de ces cookies. En savoir plus J'accepte